Les principes du jardin Feng Shui

Originaire de la Chine, le Feng Shui est significatif de « vent et eau ». Un jardin Feng Shui est donc un jardin qui respecte et valorise ce que la nature donne. Il s’agit d’un jardin apaisant et harmonieux dont une personne sous contrainte peut soutirer une énergie positive. Mais pour profiter des énergies positives dégagées dans ce jardin, il faut savoir créer un jardin Feng Shui, en suivant les principes de bases d’aménagement de ce type de jardin. Un jardin Feng Shui se réside principalement sur trois fondements : la présence des cinq éléments, l’équilibre entre le Yin et le Yang et la conception des neuf zones.

La présence des cinq éléments

Dans la pratique de la médecine traditionnelle chinoise, les cinq éléments : le bois, l’eau, le feu, la terre et le métal doivent être présents ensemble. De ce fait, pour créer un jardin Feng Shui, il est indispensable de disposer de ces éléments dans son jardin.

Toutefois, chaque élément doit être placé dans un emplacement bien précis. En effet, une interaction se crée entre ces éléments. L’interaction dégage dans les zones environnantes une harmonie parfaite. En plus, il s’agit des éléments naturels de l’univers. Disposer de ces éléments dans un jardin Feng Shui est donc synonyme de respect et d’acceptation de la nature.

L’équilibre entre le Yin et le Yang

Le Yin et le Yang sont des termes pour désigner tout ce qui est contradictoire. Il peut s’agir par exemple de l’homme et de la femme, de l’ombre et de la lumière, de la chaleur et du froid, du jour et de la nuit, du noir et du blanc, etc. En ce qui concerne un jardin Feng Shui, il est nécessaire d’équilibrer les contrastes qui s’y trouvent. L’équilibre entre ces forces opposées permet en effet de dégager le chi. Il s’agit d’une énergie vitale, source de bonheur et de paix. Ainsi, il faut savoir jouer sur les contrastes dans le jardin, comme équilibrer la couleur des plantes, diversifier les genres des plantes, y mettre quelques animaux, ou les attirer avec des plantes parfumées. On peut également mettre quelques arbres pour équilibrer l’ombre et la lumière. Le but est donc d’avoir un jardin simple, non encombré, pourtant diversifié.

Le principe des neuf zones

Créer un jardin Feng Shui se base sur la délimitation du jardin. Un jardin Feng Shui doit effectivement avoir neuf zones, délimitées par ce qu’on appelle « carré Lo Shu » qui comprend trois lignes et trois colonnes : le centre, le nord, le nord-est, le nord-ouest, le sud, le sud-est, le sud-ouest, l’Esouestt et l’est. Le centre est l’unité de toutes les zones. Il représente donc le Tai Chi, dont se concentrent toutes les énergies venant de chaque zone. Chaque zone représente un des cinq éléments, une couleur, une saison et un domaine de la vie bien précis. D’ailleurs, pour trouver l’équilibre et l’harmonie du jardin, il faut des plantes et des animaux spécifiques pour chaque zone.

Toiture végétale : quelles plantes pour quel bâtiment ?
Comment réaliser une allée de graviers ?